Un message mi-sUUisse

Serait-ce les excès de ces derniers jours (calzone, Big Mac, etc.) ?
Prendrais-je du poids sans le savoir ?
En tout cas, la civilité sUUisse m’a gratifié d’un message mi-doux, mi-amer lorsque j’y étais mardi :

UU… La trentaine passée, gaffe ! Tu deviens mi-gros !

Migros

Si vous aussi, vous avez cette charmante bouée anatomique qui se met à pousser gentiment, inéluctablement, alors un seul conseil… ne changez rien. Vous êtes en pleine forme. ;o)

Be cool, be open.

UU

[- Euh, elle est déjà finie la note, là, UU ?
– Euh ben oui]

Publicité

21 commentaires sur “Un message mi-sUUisse

  1. Euh oui, bcp bcp bcp de boulot…
    [la note état ma pause… à 7h du mat’ ;o)]

    Quant au camion de la cinquantaine… je donne ma langue au chat (Minouche, Smokey ou Groseille) ;o)

    J’aime

  2. Et comme un homme averti en vaut deux, deux migros, ca fait un gros… Suivons donc le conseil du Prof (qui a l’oeil le bougre) et sortons courir…

    J’aime

  3. L’aventage, UU, c’est que désormais à la piscine, tu pourras faire semblant que tu sais nager. Le seul hic, c’est si il se met à te pousser une tête de canard à ta bouée. Assurément, là, ça fera un peu désordre. ;o)

    J’aime

  4. Certains s’inquiètent du dépassement de la cinquantaine et ckck propose la natation.
    Moi je peux vous donner la bonne réponse : après avoir trimé et grossi pendant 20 ans pour te payer ta piscine, tu la feras déborder en suivant les conseils de ckck

    J’aime

  5. > Fab : merci pour « lopette » ! je n’ai entendu ce mot qu’en 96 et jamais depuis, vacances en Italie, donc un excellent souvenir (« j’suis pas une lopette »…repetait un micro cameraman de france 1 2 ou 3)
    > UU : a ton stade, on ne parle pas de mi-gros (les routiers sont pas sympas) on parle de poignees d’amour….

    J’aime

  6. Fab>> Ca veut dire que si on est mi-suisse, il reste une bonne moitié à sauver ?
    jmesuilésséavoirunparentsuisse>> ouh ouh, c’est pas perdu. Y a, d’après Fab, une moitié de toi qui n’est pas suisse. C’est pas perdu. En même temps, c’est pas gagné non plus… héhé ;o)

    Sinon, merci de vos encouragements mais j’arrive pas à les perdre ces sacrées poignées d’amour. ;o) Quelqu’un a un secret à partager ???

    Ckck>> Tu crois pas si bien dire… Deux ans que douce Marie m’a lâché (un doux après midi de juillet 2003) au bord d’une piscine: « ah… mais tu as grossi ? » en regardant vaguement autour de mon bidou !
    Depuis, je ne m’en remets pas de ce constat pourtant plein de compassion. Je me suis remis comme un forcené au badminton (d’ailleurs, je vais arrêter de faire semblant parce que mon blub a rouvert… lundi, c’est la rentrée sportive !) alors que je courais déjà de temps en temps.

    GuessWho>> Ouah, les piscines à débordement… les plus belles ! ;o)

    J’aime

  7. My dear little bro,
    After reading your essai on the French Big Mac and witnessing your appetite in DC, I may say that your pleasure of eating is your doom. It is hard not to enjoy food when you live in France. So I guess that you just have to run quite a few miles to get rid of your excesses. It is a question of input and output. So raise your output. 3 rounds of the hospital instead of 1! Or run from home to Paul Sabatier and back along the Canal du Midi next time you go to Toulouse.

    J’aime

  8. yeah yeah yeah, ZeBigBro… I know !… Should take time for sport … instead of blogging ;o)
    You know what ? last time for Xmas (dans le Gers, chez les grands-parents de douce Marie), I ran like 2 hours up and down the hills. Just the morning before Xmas Eve. Only to have more room and more appetite for Xmas Eve. Sometimes, I think I’m kinda nuts about food… ;o)

    J’aime

  9. It’s really the Blogalization here… I need the Harrap’s to understand the comments and write mine… I did not know that you were such a grosse bouffe UU… but running to get more apetite… that’s crazy…!!!!

    J’aime

  10. jmesuiléssépoucélacravat>> héhé ;o)
    Aber ich war in Gers… You know ? L’autre pays du foie gras frais poêlé avec des figues…
    Quand tu prends connaissance du menu familial pour le réveillon de Noël, tu prends tes jambes à ton coup pour courir deux p’tites heures et être fin prêt pour le marathon gastronomique du soir. Un vrai sport, la bouffe dans le Sud-Ouest. Il faut une préparation mentale et physique… ;o)

    En même temps, j’ai couru deux fois plus que prévu parce que je me suis paumé dans les collines gersoises… ;o)

    « I did not know that you were such a grosse bouffe UU »>> Ah ? Ca ne s’est pas vu avec la calzone et le Big Mac à la française ? ;o)

    J’aime

  11. Elementaire mon cher UU… il est vrai que tu avais semé les indices… je suis bien le seul à ne pas en avoir tiré les conclusions qui s’imposent… pas très perspicace le franco-suisse…
    Ton message me fait penser que j’ai des figues fraiches… mais pas de foie gras… damned!!!

    J’aime

  12. Ah, j’ai oublié d’en parler ?… « iletmegrowzecravat » : au moins 5 minutes et demi de franche rigolade hier soir avec douce Marie – quand j’ai lu ce nouveau pseudo de notre seul et unique franco-teuton-suisse… ;o)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s