Atelier d’imagination : « Oui mais pourquoi ? »

Bon, je crois que c’est le moment.
Demain, je repars à l’aube.
Loin de vous, loin du coeur (*)
Alors je vous laisse un cadeau.

En fait, c’est pas vraiment un cadeau.
Va falloir bosser un peu.
Connecter quelques synapses.
Et répondre à une question : « Oui mais pourquoi ? »
Question intimement liée à cette photo :

Cimg2404

Bon voilà, c’est un peu barje. Un peu déjanté.
P’têt qu’il en ressortira rien de cette expérience blogUUesque…
Mais je suis joUUeur.
Et prêt à prendre le pari que quelques uns se lanceront. ;o)

Pas de règle sauf celle de bien regarder la photo.
Et de répondre au mieux à la question : « Oui mais pourquoi ? »
Tous les styles sont acceptés.
Y a pas de gagnant.

Be cool, be open.

UU

(*) J’ose à peine dire que je vais au pays Breizh. De peur de provoquer une nouvelle nostalgie post-natale de l’amie Breizhette. Bon en attendant, Breizhette, je lui claque une bise de ta part à la gare de Rennes, toute belle toute neuve.

36 commentaires sur “Atelier d’imagination : « Oui mais pourquoi ? »

  1. Ah pour qui n’a pas connu les hotels pour business men ne peut comprendre ! Quoi de plus agréable pour s’endormir que la douce lumière (12 000 lux) d’un luminaire public noyant de sa blancheur la sombre ruelle derrière l’hotel ! Quoi de plus doux que le premier rayon de soleil vient planter son dard dans un oeil hagard avant 6 heures le matin ! Non décidemment, je ne comprends pas que tu aies pu décider d’utiliser cet échafaudage (qui néanmoins démontre un certain sens pratique, à moins que ce ne soit l’instinct de survie du businessman harassé)pour révéler ton côté sombre.

    J'aime

  2. Comme les magiciens, UU nous fait-il regarder vers le caché pour mieux cacher le « truc »… En spectatrice ordinaire, je me braque sur le rideau: que cache-t-il? une poignée de fenètre défectueuse? l’échancrure de deux pans de rideau laissant traitreusement darder un rayon de lune (gène bien pire que celle d’un échaffaudage précaire au milieu du passage…)?

    J'aime

  3. Annie-Claude>> Ca ne chauffe pas…

    Caroline>> Tiens ? Ca faisait longtemps ! ;o)
    De retour d’un long voyage ? Ravi de te revoir par ici en tout cas… Bon la bise pour commencer… ;o)
    Ensuite, c’est pas mal. Pas mal du tout (le scénario du rayon de soleil pour celui qui est hagard à l’aube).
    Mais cela n’est pas suffisant…
    On n’est qu’à la moitié du chemin…

    Autant vous le dire tout de suite : je crois que c’est impossible à deviner. hé hé hé ;o)

    [Pas peu fier le UU de poster une énigme insoluble ;o) avec néanmoins une *vraie* réponse…]

    J'aime

  4. Piu>> Hmm, il fait chaud ce soir… On s’en approche ;o)
    L’explication reste encore malheureusement incomplète…

    [Aurais-je été trop prétentieux ce soir avec mon énigme ? ;o)]

    J'aime

  5. dear Mireille from Wimbledon>> Ah… toujours le mot doUUx. ;o)
    En tout cas, c’est gentil, mais je fais pas cet effet-là aux chaises. Pas encore. ;o)
    En tout cas, ton explication est la plus typical british sense of humor de la soirée !

    J'aime

  6. une chaise avec les pieds en avant… c’est tout simplement le premier MAC d’une chaise… trop facile!!!
    Elle semble pas terrible cette chambre… tu bosses pour Lada ou bien???

    J'aime

  7. Bon aller, une autre hypothse – mais c’est la derniere mes synapses etant un peu deconnectees ce soir…
    Tu as une chambre au res de chausse…le loquet de la fenetre ferme mal…tu as un peu la troUUille…un bandit de grand chemin avec un grand chapeau mais surtout un grand couteau pourait investir ta chambre…une seule chaise la pauvrette…tant pis, tu lui mets le nez contre le loquet pour faire barrage au malfaisant…
    Le Doc t’a prete un slip pour faire plus peur mais il est pas sur la photo…
    J’ai gagne ????
    Rien agagner, rien a gagner…..rien a perdre !

    J'aime

  8. Je ne sais pas si UU est descendu au même hôtel que moi mais j’ai un jour monté un échafaudage similaire pour bien tirer les rideaux… ma fenêtre donnait juste sur l’enseigne lumineuse de mon hôtel et toutes les 30 secondes mon sommeil virait au rouge cauchemar !

    J'aime

  9. Pourquoi?

    Peut etre parce que u a ete le premier a voir que la chambre contenait l’entre d’une autre dimension, donc tu as decide de mettre la chaise comme sur l’image car la rencontre entre notre dimension et celle que tu as decouverte risquait de deboucher sur un paradoxe qui aurait (on le sait bien, on a ete a l’ecole) finalement amené a la fin de l’univers en une nano-seconde.

    fastoche…

    J'aime

  10. Fab>> Attention, tu chauffes !sisi…

    Annievahinée>> Elle est pas du tout petite, c’te chambre. C’est une illusion d’optique.

    Some of you>> I was there, so exit la piste du business man !

    Bon, j’arrête, je vais me faire engueuler de donner des indices !

    J'aime

  11. tu voulais batifoler tranquillement avec une fiancée et tu t’aperçois que le rideau de la chambre ferme trés mal et qu’on risque de te voir. Tu ne voyages malheureusement ni avec des pinces à linge ni des épingles à nourrices. Alors, que fai-tu ? tu cherches quelque chose qui va coincer le rideau d’où cet échafaudage !!!! CQFD

    J'aime

  12. ah non, hein, je digère encore mon quick du midi!
    je ne replonge pas!

    l’énigme, c’est facile, il a coincé la porte fenêtre car derrière y’a un petit mauricien qui tente de s’infiltrer pour l’épiler pour ainsi faire du commerce de poils de UU authentiques.

    J'aime

  13. Je me demande, là, si j’suis pas un peu trop cartésienne, dans ce monde de délire… ;o)

    j’me soigne, j’me soigne…. Mais, en attendant, qu’est ce qu’on peut rigoler !!!

    J'aime

  14. PAAASSSSSQQQUUUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ! ! ! ! !
    (euh… là en fait je répondais à la question « oui mais pourquoi? »)

    bon, un tout petit peu plus sérieusement, quelques tentatives d’explications :

    1. il s’agit d’une séance de spiritisme : c’est pas que vous vous ennuyez quand vous êtes tous les deux, prettymary et toi, mais bon, vous vous êtes dit « Tiens, et si on s’amusait à faire tenir une chaise en équilibre sur deux pieds??? OUAIS, Super! trop cool ! on va s’éclater!!! »

    2. Il s’agit d’une figure de style très symbolique : la chaise est posée sur une sorte de coffre-fort et cela signifie donc « La richesse, je m’assois dessus ! ! ! » à moins que tu ne sois allé encore plus loin dans l’analyse en assimilant le coffre-fort aux banques Suisses, ce qui donnerait « Les Suisses, je m’assois dessus » et ça, c’est pas très sympa ! ! !

    3. dernière hypothèse et certainement la plus plausible : tu n’avais strictement aucune idée pour la prochaine note de ton blog et tu t’es dit « Tiens, si je mettais cette chaise comme ça, que je prenais une photo et que je disais qu’il s’agit en fait d’une énigme à résoudre??????? ça devrait faire parler les gens ça! et les faire tenir un bon petit bout de temps le temps que j’aille m’empiffrer de galettes à Rennes… »

    J’ai bon, j’ai bon, là???

    J'aime

  15. Oui, mais pourquoi, oui, pourquoi effectivement empêcher cette chaise de regarder par la fenêtre en ayant tiré les rideaux ? C’est barbare cela. A moins que cette chaise soit suicidaire ? A moins qu’elle ne soit devenue suicidaire par le fait qu’elle ne voit jamais le jour. Tortionnaire de chaise va ! (message de la spca Société Protectrice des Chaises d’Appartement)

    J'aime

  16. Elle a raison ckck !
    Retenez cette chaise ! Elle veut se passer la corde au cou !
    Un suisse l’a trompée et elle se trouve avec un cofre vide dans une chambre d’hôtel où elle ne capte pas la moindre emission tv !
    Soyez sympas, aidez-là… vous ne voyez pas quelle crie au secoUUrs ?
    Bon pause-midi c’est terminé, je reprends mes bilans !

    J'aime

  17. hi hi hi ;o)

    Can’t stop laughing ! You A R E S O F U N !

    Bravi, brava, bravo ! Vous avez un imaginaire plus que débordant… Et moi qui m’angoissait hier à l’idée de publier cette photo de chaise d’hôtel… ;o)

    Bon, à vous tous, on y est presque ! Il manque un seul élément à cet édifice bloguesque… Un seul et tout paraît dépeuplé [raaah, c’est du pure indice ça, non ? ;o)]

    La piste : Qu’y a-t-il donc derrière ce rideau ? Pourquoi cette chaise CONTRE la fenêtre ? Quelque chose à cacher ou bien plutôt quelque chose à …

    [Sorry Fab, it’s not ze Twilight Zone ;o)]

    [euh, no time to blog longer tonight. Hard work still ahead tonight. Et je vous raconte même pas le dîner professionnel que j’ai eu. Tough time. Y a des jours comme ça, faut aimer barrer en pleine tempête. Cheers !]

    J'aime

  18. Euh, la solution était… le BRUIT ! ;o)

    Making-of :
    – arrivée tardive cet été à Milan
    – pas de plan, pas de carte de Milan
    – les hôtels dans le centre historique étaient soit trop chers, soit complets
    – passage dans le quartier d’affaires
    – hôtel propre, grandes chambres, un peu sobre au niveau furnishing
    – et notre fenêtre ne fermait pas alors qu’elle donnait sur l’équivalent d’un Boulevard Saint Michel à Paris, c’est-à-dire passant et bruyant
    – et hop, montage avec table de chevet, chaise pour faire un appui sur ladite fenêtre et limiter le bruit au maximum…

    Hé hé hé… ;o) Oui, je sais, c’est nulle comme explication. Les vôtres sont irrésistiblement plus drôles ! ;o)

    Mais comme le titre de cette note le suggérait, c’était bien un atelier d’imagination… ;o)

    J'aime

  19. comme je pensais que c’était chez vous cette jolie décoration je n’ai pas dit ce que j’avais trouvé J’trouvais ça un peu tarte ?
    La prochaine fois j’irais plus vite quitte à vous vexer

    J'aime

  20. jmp>> Bon, c’est que tu as un bon fond quand même… héhé ;o) Mais en doutais-je ? En tout ça ne m’aurait pas vexé, n’étant pas chez moi !

    J’avoue que la photo (qui n’arrange pas l’aspect déjà vieillot de la chambre) obnubile par sa mochitude.

    Le laid inspire, c’est ce qu’il faudra retenir de cette expérience de note… ;o)

    J'aime

  21. jmp>> Oui, c’est vrai qu’elle est bien moche cette photo : le flash blanchit les lieux, déjà pas très fantastiques.

    Milan, il faut le dire semble ne pas avoir d’hôtels. On a cru dormir dehors. Le seul hôtel qu’on avait trouvé, c’était un 4 ou 5 étoiles à 170 euros ou un truc dans le genre, puis une pension « de charme » (ça avait l’air chouette), en fait, des logements-appart de luxe à 400 euros la nuit…jusqu’à ce qu’on tombe sur cet hôtel moderne à 80 euros…ouf !
    Le plan de circulation de Milan est terrible. On a cru devenir chèvre à tomber en permanence sur des sens interdits, avec des voies qui te déroutent de l’endroit où tu veux aller. Un vrai casse tête !
    C’est ce qui nous a empêché de mettre la main sur un hôtel. Ce n’est qu’après avoir posé nos valises dans cette chambre ‘de charme’, qui vous a tant inspiré, que nous sommes partis ‘a piedi’ voir le duomo by night…Et là, sur notre route, des hôtels tous les mètres, visiblement plus sympas que le nôtre…
    M’enfin, on est resté philosophe…et on a s’est changé les idées…devant les échaffaudages du duomo ! (raaaahh : la façade cachée entièrement ! Y’a des jours comme ça…)
    Ceci dit, Milan nous a finalement permis de nous régaler avec des bonnes pizzas et autres agapes (cf la calzone mythique dont vous a parlé UU récemment) !

    J'aime

  22. douce Marie>> Déconnecte ! T’es à la bourre… Et rejoins moi… J’te rappelle qu’on a une dégustation de vins ce soir !!
    Hé ho, faut pas la louper celle là : c’est une horizontale de bordeaux sur le millésime 1995 !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s