Divagations polonaises

Cimg5113
Vous vous êtes déjà interrogés ici [sur ce blog – il y a longtemps] sur le type d’hôtel où je vais lors de mes déplacements à l’étranger. Ben en voilà un, tout à fait intéressant. Tout à fait somatique.

Vaste et impressionnante cour intérieure [l’espace vide en Pologne ne coûte pas cher à vrai dire. Pas encore].
Couloirs périphériques donnant sur ce vide vertigineux.
Rempli d’air brassé [full of hot air – autrement dit, vide de sens].
Et ces arbustes comme enfermés derrrière des barreaux.
Et moi, l’anonymous business traveler enfermé dans cette prison dorée.
A regarder par ma fenêtre sur cour…
Une fenêtre condamnée. Forcément.
Serions-nous les condamnés à un travail forcé d’un nouveau genre ?
Et une cour intérieure qui ressemble étrangement à une cour de promenade [de prison dorée ?].
Des impressions multiples sous forme de divagations polonaises.

(…)

Rien à voir:
Hmm hmm… Pour détendre l’atmosphère. Avez-vous déjà entendu ce
genre de doublage de films étrangers ? Non ? Et bien, en Pologne comme
ailleurs en Europe [Portugal notamment], c’est le même gars qui double de façon monotone,
monocorde et … monosexe les films anglophones. C’est surréaliste,
vous verrez. On a l’impression que Saturday Night Fever est devenu un documentaire sur l’âge d’or du disco. Ou mieux, une blague à 2 balles de Benny Hill. ;o)

Be cool, be open.

UU

Publicité

14 commentaires sur “Divagations polonaises

  1. j’ai compris, aller, j’y vais :
    « Mon paUUvre UU, qu’est-ce que tUU est malheUUreUUx, qu’est-ce qu’on te plaint, mon paUUvre UU, toUUt tristoUUnet, toUUt exilé dans un territoire hostile avec ses yUUccas saUUvages, tellement saUUvages qu’il faut les emprisonner…

    boUUhoUU, mo paUUvre UU…

    J’aime

  2. Bourrique>> Héhé ;o) Je rêve ou bien tu te moques effectivement de moi, là ! ;o)
    Non, sérieux, j’ai pas la pêche là. Tellement que l’ami franco-teuton-suisse m’envoie plein d’adresses URL pour me faire sourire. Et ça marche !…
    Mais bon, j’évite de parler de mon job explicitement. Volontairement. Mais qu’est-ce que c’est violent, la mondialisation… Même si on en comprend bien les mécanismes. Et je parle même pas de la Chine. Je parle que de la Pologne là….

    J’aime

  3. Bah moi si j’ai pu te faire sourire, ben ca me fait bien plaisir!!!
    Merci pour ce beau compliment!
    Bon et puis courage, les films mal doublés c’est vrai, c’est énervant, mais faut pas nous en faire une déprime…

    J’aime

  4. Relativisons un peu>> Certes il y a pire. C’est bien tout le problème des prisons dorées, vu de l’extérieur cela parait attrayant. Mais cela reste une prison et donc déprimant!
    Je suis toutefois sûr que UU connait très bien son bonheur. La preuve, son blog se nomme « Ze happy world » et non le contraire!

    J’aime

  5. Quand on voit cette photo on se dit :
    – Céquoacetruque ?
    Si t’enlèves les yuccas et la vision de l’accueil en bas tu obtiens autant ( c’est exact ) une architecture carcérale classique qu’une cité HLM comme les HLM n’en construisent plus depuis l’an pèbre.

    Et en plus yarienalatélé ? Que des (mauvaises) doublures ?
    – Bah, souviens toi Youyou, en France les vestes de nos politiciens elles ont même plus de doublure à force d’avoir été retournées.
    Même de mauvaise qualité rapporte leur un peu de doublure polonaise. ça sera toujours ça de moins d’importé de Chine.

    Amications mondialisationnes

    dB

    J’aime

  6. big bizous à mon UU exilé aux confins inhumains de la mondialisation.
    Bon, c’est pas tout ça, mais va falloir que moi aussi je m’y attèle à redonner le moral à mon UU…Il a besoin d’un bon remontant, semble t il…!

    J’aime

  7. cette photo est fascinante et je la trouve parfaite (proportions, lumière, angle, détails près ou loin) et elle engendre du rêve ! les plantes vertes, les lumières orangées, la blancheur du hall, etc… très beau, be cool !

    J’aime

  8. je me souviens d’avoir vu à hanoi en 97 QUO VADIS (pour ceux qui sont trop jeunes, c’est un péplum des années 50 génial dans le genre péplum ringard) en doublage monocorde monotone par une voix féminine haut perchée qui faisait ainsi Néron,sa femme,les gladiateurs,les chrétiens persécutés dans l’arène…pas les lions, mais presque!!! en viet c’était géant! je me souviens de la tête sidérée des deux employés qui regardaient le film dans le hall de l’hotel. Dans le même lieu, et avec les deux mêmes employés, nous avons aussi vu, un autre jour, un De Funès doublé dans les mêmes conditions, par la même voix monocorde, à croire qu’à l’époque il n’y avait qu’une seule « doubleuse » à la télé vietnamienne…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s