Pensée du vendredi #21: Fortitude, bravitude, la tête haute, mon blog et … une peinture vivante d’après Renoir

C’était en début de semaine, très tôt dans la matinée.

Je répondais à la sempiternelle question du head hunter.

« Could you please pick your top three personal qualities blabla bla« …

Je répondais alors spontanément : Enthusiasm, blabla blabla, etc…

(…)

C’est plutôt agréable de se faire ainsi chasser de bon matin.

La porte que l’on vous ouvre.

Le Nespresso que l’on vous offre.

Et puis se dire que l’on a rien à perdre…

Parce que tout se passe [très] bien dans mon job actuel.

Qui plus est, c’est encore gratuit à ce stade d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

(…)

« The real secret of success is enthusiasm.

Enthusiasts are fighters.

They have fortitude.

They have staying qualities.

Enthusiasm is the bottom of all progress.

With it, there is accomplishment.

Without it, there are only alibis. »

Walter Chrysler, founder of Chrysler Motors

Par un heureux hasard, je reçus le lendemain cette citation par émile.

Ca m’a vraiment fait marrer. Héhé ;o)

Alors comme ça, je serais de la race des fighters ?…

Diantre…

Mais qui dois-je donc combattre ?…

Néanmoins, j’ai noté la citation.

Ce sera bon à ressortir à un prochain entretien.

(…)

Fortitude pour les uns…

Bravitude pour les autres…

Bah, qu’importe ce jeu de phrases assassines dans la campagne présidentielle 2007…

L’important, c’est celui ou celle qui restera debout jusqu’à la fin.

Malgré tout.

Envers et contre tous.

(…)

Là où je bosse, on a une communication Corporate qui s’intitule Heads Up.

C’est aussi parfois ça, la vie.

Garder la tête haute.

Malgré tout.

Envers et contre tous.

(…)

Et pouvoir le raconter plus tard à ses enfants.

Lorsque viendra l’âge de la sagesse.

Celui d’être vieux con et d’avoir plein de conseils à partager.

Et que eux aussi répèteront les mêmes erreurs que soi.

Parce que c’est vraiment ça, le sens de la vie.

Apprendre de ses échecs.

Et pourtant, toujours se relever.

La tête haute.

Ca aussi, je l’ai dit durant mon entretien en début de semaine.

(…)

Enfin, bref.

(…)

De toute façon, je suis toujours trop occupé actuellement.

Particulièrement par le taf [toujours fort intéressant] qui me submerge quotidiennement.

Pas le temps de lire Le Monde.

Pas le temps de bloguer.

Et puis je culpabilise de poster une note par ci, par là.

Toutes les 2 ou 3 semaines.

Sans même prendre le temps de rendre visite à mes blog-friends.

Je culpabilise parce que je trouve ça bien égoïste de ma part.

Self-centered comme dirait les anglophones.

(…)

Finalement, quel sens y a-t-il à publier une note sur mon blog alors que je n’en visite plus ?

(…)

Et puis encore et toujours, l’importance de prendre soin de tout cela.

Ces semaines qui défilent.

Le temps qui passe inexorablement et qui ne se rattrape pas.

Bénabar – La chanson des vieux amants [d’après Brel]

Ce temps qui fait naître les regrets.

Ce temps qui fait aussi naître l’espoir d’un lendemain meilleur.

Ce temps qui donne sens à l’amour parce qu’il dure.

Pour qu’il dure.

(…)

Prendre soin de cela, disais-je donc.

Et cela, c’est ça:

renoir-gabrielle-et-jean.1170862296.jpg

Celles et ceux qui connaissent douce Marie verront une réelle ressemblance entre elle et le tableau ci-dessus.

Pour ma part, j’y vois aussi une pose particulièrement ressemblante : presque tous les soirs, je les vois ainsi tous les deux [douce Marie et Choupi], jouant ainsi tendrement dans les bras de l’un et de l’autre.

Vraiment.

Ce tableau de Renoir, « Gabrielle et Jean » [photographié à l’Orangerie qui a rouvert récemment], et bien je l’ai en peinture vivante dans notre salon.

Et gratos qui plus est.

Bon ouikende à toutes et à tous.

Portez vous bien. Et à je ne sais quand…

Be cool, be open.

UU

15 commentaires sur “Pensée du vendredi #21: Fortitude, bravitude, la tête haute, mon blog et … une peinture vivante d’après Renoir

  1. C’est bon d’appendre que tout se passe bien pour toi et que tu te fais chasser, c’est gratifiant!

    Bien d’apprendre aussi que Douce Marie et Choupi vont bien! Beaucoup de bonnes nouvelles. Mais aussi pas mal de mélancolie dans tes propos. En tout cas c’est le sentiment que j’ai en te lisant.

    Etrange… Peut être cela vient-il de moi. C’est toujours avec plaisir que je te lis… ton rythme sera le mien. A bientôt donc

    Qu’elle soit prise en photo par toi ou portraitisée par Renoir, süßMarie est toujours Wunderschön ;o)
    Bon week end!

    J'aime

  2. J’ai déjà du mal à comprendre que tu puisses te passer d’écrire … mais alors te passer de me lire, là c’est incompréhensible ! ! !
    😉

    Et moi non plus personne ne me chasse … Si on me demandait quelles sont mes trois qualités marquantes, je répondrais : l’absence totale d’ambition, une paresse artistique et l’incapacité de faire quelque chose qui ne me plaît pas. Alors finalement autant que les head hunters ne perdent pas leur temps …

    J'aime

  3. profites bien de ton tableau vivant –
    mais je n’ai strictement rien compris au début du billet, je dois être trop vieille. Allons c’est pas grave – bonne semaine à vous trois, et la suivante, et la suivante, et

    J'aime

  4. Djamel>> Non, non. Tu as bien vu. Ambiance en clair-obscur. Mais c’est surement la lumière blafarde de l’hiver qui fait ça sûrement.

    Fab>> Etonnant… en même temps, je te vois bien chasseur prédateur… avec ton kilt black leather.

    madamedeK>> C’est marrant, j’ai aussi parlé en entretien de cette incapacité de faire ce qui ne me plaît pas. J’te jUUre… ;o) Dingue.

    Annie-Claude>> Marrant ton article. Mais c’est toute la journée comme ça chez moi. Je travaille quotidiennement du fuseau horaire Paris-7h, jusqu’à Paris+8h. Forcément, c’est en anglais. Forcément, les mots finissent par venir plus rapidement en anglais. Forcément et on peut difficilement contre…

    Zézette>> T’es la meilleure. ;o) Bonjour aux poissons.

    Brig’>> Pour faire un court résumé:
    – head hunter = chasseur de têtes = recruteur
    – j’ai donc passé un entretien de recrutement mais je ne cherche pas à partir de mon job car j’y suis très bien, dans mon poste actuel
    – j’y suis allé pour voir [éventuellement, un gros salaire me ferait réfléchir…]. Précisément voir si l’herbe est plus verte ailleurs [ou non]
    – le reste [fortitude] est une allusion à la réponse que j’ai donné en entretien au recruteur, à sa question « Citez moi vos trois plus grandes qualités… ». Et j’avais commencé par l’enthousiasme…

    Voilà, j’espère que c’est plus clair. ;o)

    J'aime

  5. Contente de te lire à nouveau. Voilà que tu réponds à nouveau aux commentaires maintenant… 😉 t’ennuierais-tu de nous? Ton billet fait état de bonnes nouvelles mais aussi de doutes, de questions, d’une certaine tristesse. Ne te fie pas trop aux maximes surtout dites par ce genre de bonhomme. Il faut être soi avant tout. Toujours ce fichu temps si précieux qui file entre les doigts et qu’on essaie de remplir le plus intelligemment possible. Et la vie qui glisse inexorablement. Ne faut-il pas que tu fasses aussi des choix en fonction de ce qui te fait le plus plaisir. Il n’est pas bon de culpabiliser; tu ne blesses personne. Bon j’arrête mes élucubrations mais sache que tu es toujours le bienvenu sur cette page. Bonne route UU et ne cours pas trop vite.

    J'aime

  6. Vrai qu’il y a un risque à marquer une distance. Ton souci me paraît nous dire qu’on te manque, et l’affection est un cadeau… qui t’est offert en retour! Et puis, le temps, s’il sépare parfois, il peut aussi unir. Vaut mieux ce risque que la peur du risque, là où la vie ne circule qu’à petites gouttes, quand elle ne se dessèche pas.

    Et voir ta Douce et ChoUUpi en peinture, c’est choUUette!

    Quant à l’enthousiasme, j’espère que je ne dégonflerai pas le tien en disant ce que je peux en dire, mais vois-tu, selon l’objet dudit enthousiasme, tel sera l’objet de la lutte ou de la résistance du fighter. Du moins me semble-t-il. Perso, mes deux derniers emplois, avant la maladie,je montrais un réel enthousiasme, mais tout un tas de choses autres itou, et ben… tout n’était pas conciliable, en regard de ces emplois… Maintenant mon enthousiasme est très relatif à mon énergie, donc il fluctue beaucoup trop à mon goût, encore. Eh, that’s life, ça itou.

    Bises enthousiastes à vous trois!

    J'aime

  7. J’ai vu de la bravitude, je suis entré 😉

    J’attends une note de ta part sur l’attitude des média pour décrédibiliser notre candidate (description détaillée de la tenue vestimentaire jamais oubliée, etc.)

    Allez, un beau discours ici :

    Et l’ami Torreton

    J’aime bien.

    Bises,

    Jojo

    J'aime

  8. Oh moi, tu sais, qui suis une vieille c…e de Mamie, avoir un petit article de temps en temps, quelque nouvelle de Choupi (peinte par Renoir), ça me suffit, et puis voilà. M’enfin, se faire chasser ???? un peu effrayant non ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s