Regard grand-angle sur Paris

Début décembre, nous prenions pour la première fois un bateau-mouche à Paris, à titre personnel.

Il y a bien eu un cocktail professionnel et un mariage il y a quelques année, mais là, ce n’était pas pareil.

Nous étions touristes. De simples touristes lambda, tout simplement.

On a regardé la beauté des quais de Seine, vue du fleuve.

Et décidément, au premier coup d’oeil, Paris est une sacrée belle ville.

dsc_8287.JPG dsc_8296.JPG

dsc_8304.JPG dsc_8313.JPG

dsc_8325.JPG dsc_8357.JPG

dsc_8372.JPG dsc_8402.JPG

dsc_8432.JPG dsc_8453.JPG

Mais le regard se porte tout à coup sur un autre sujet.

Tous les appareils numériques se tournent d’abord vers tribord, puis plus loin vers babord.

Les touristes, d’abord interloqués puis choqués pour certains [comment ça, des pauvres à Paris ?…], font entendre des murmures gênés.

C’est qu’on n’a pas [encore] l’habitude de voir ça. Que ce soit à pied ou en voiture.

De nouveaux campements de tentes précaires fleurissent un peu partout dans notre belle capitale [lire et ].

tentes8299.JPG tentes8326.JPG

Nouveau signe visible de l’exclusion.

Tentes soi-disant éphémères dans le temps. J’aurais dit « précaires », comme ceux qu’elles logent.

Pour ma part, je parie qu’elles vont former à terme un nouveau type de mobilier urbain à Paris.

Bien ancrées sur nos trottoirs comme les abri-bus [m’enfin, soit dit en passant, on n’a jamais vu un tel machin abriter un seul des bus de la RATP… Allez comprendre…].

Et ainsi, la ville sera devenu peu à peu oxymore social: on y campe aujourd’hui comme auparavant des explorateurs dans une jungle sauvage et inhospitalière.

Ma chère Choupi, cherche donc l’erreur !… Mais excuse moi, tu dors… Alors fais de beaux rêves, et demande au père Noël qu’il y ait moins de précarité et de pauvreté de par le monde.

choupi8306.JPG

Be cool, be open.

UU

10 commentaires sur “Regard grand-angle sur Paris

  1. Légendes-photos (dans l’ordre):
    – Pont Alexandre III
    – Palais du Louvre – Pont Royal
    – Palais du Louvre – Pont du Carrousel
    – ÎLe de la Cité
    – Palais de Justice
    – Notre Dame de Paris
    – vers Austerlitz
    – Conciergerie
    – Tour Eiffel
    – Statue de la Liberté [l’original de Bartholdi]
    – Les tentes précaires sur les berges de la Seine
    – Tente sur l’Île Saint Louis
    – Choupi sur le bateau-mouche

    J'aime

  2. Cet ete a Paris (apres ma debacle Polono-Bazochienne) Parker m’a demande ce que c’etait que toutes ces tentes sur le pave parisien… je lui ai explique que cela consistait a mettre les SDF en evidence, genre secousse marketing on cache nos pauvres mais dans une tente qui est, elle, visible. SI vous me suivez…

    Parker a beaucoup medite la-dessus mais a neanmoins qualifie l’idee de tres bonne…

    J'aime

  3. Paris est une belle ville mais on l’oublie si souvent quand on vit dedans !! A force de courir, d’être dans les embouteillages, les bousculades, la grisailles, le noir de la pauvreté …
    Mais la ville est belle tu as raison ! Et foisonnante, même si elle l’est moins que je ne le voudrais !

    A pluch’ !

    J'aime

  4. en quarante cinq ans de Paris je ne me suis jamais offert cette ballade. Mais plantes toi au coin du pont Royal et tu es transporté du plaisir de faire partie de cette ville. En même temps il y a les tentes et encore des habitats durs, durs. J’en connaissais un bon peu. Alors quand je pouvais voir la beauté ça faisait du bien.
    bon courage Choupinette

    J'aime

  5. Guess>> Oui oui, c’est ça [mon joujou acheté aux USA: le Sigma 10-20 mm – son seul défaut est sa faible ouverture: f/4-5.6 mais bon, je compte sur le fait qu’il y ait assez de photons en Polynésie Française pour compenser… idéalement, j’aurais rêvé d’un f/2.8… ah oui, je l’avais peut-être pas dit mais je l’ai acheté pour notre voyage en Polynésie, ce zoom grand angle… ça promet de belles photos ;o)]

    Fab>> Je n’ai pas forcément dit que c’était une bonne ou mauvaise idée [je pense que c’est bien, d’ailleurs]. Mais plutôt que cela sera pérenne et non éphémère…

    La Nébude>> Avec un bébé, oui, on ralentit le rythme et forcément, on prend plus le temps de regarder autour de soi…

    Brig’>> Et bien, pour ma part, cela fait seulement… 14 ans de parisianisme… J’en ai même perdu mon accent du sUUd..

    J'aime

  6. Jean>> C’est une combinaison parfaite de trois facteurs selon moi: la douce lumière hivernale, un ciel clément « filtrant » la lumière et jetant son coup de projecteurs quand il le fallait entre les nuages, et un objectif relativement lumineux qui fait bien son tri de photons. Ne reste alors qu’à cadrer…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s