MAC 45 : Choupinette et les lapalissades

Autant vous le dire tout de suite, je ne publierai pas tout de suite des photos de Choupinette sur le blog, du moins de son visage.

Comprenez le, comprenez moi.

Ben oui quoi, cette intimité, on veut la garder pour nous. Au moins pendant quelques temps…

Par contre, après la franche rigolade à Montcuq en 2005, il y a désormais Bazoches [en Bourgogne] le 18 août 2006 pour notre 3ème Conseil des Ministres de la Blogosphère [tout le monde y est invité, blogueurs ou pas !]. On s’y croisera peut-être et nous aurons alors le plaisir de vous présenter Choupinette ! ;o)

Ceci étant dit, maintenant que je refais surface, je vais devoir vous soumettre quelques lapalissades qui m’ont traversé l’esprit après cette première semaine de Choupinette passée sur cette Terre.

Mac_choupinette_1Lapalissade #1

La venue au monde a quelque chose d’absolument extraordinaire.

Existe-t-il un système fabriqué par l’homme qui puisse résister au choc de la naissance ?
Tout ce basculement d’une alimentation et d’une oxygénation par voie ombilicale vers un système bucco-pulmonaire, comme ça, d’un coup, le temps d’un petit cri de nouveau-né ? Et je ne parle même pas de l’alimentation…

Mac_choupinette_2Lapalissade #2

L’attachement à son enfant est quelque chose que l’on porte en soi.

Oui, me direz-vous. Mais cela n’allait pas forcément de soi, surtout quand je repense à mes interrogations d’il y a quelques jours… Qui sait répondre en trois mots à la question "C’est quoi ‘être père ‘?". Aujourd’hui, je trouve qu’il n’y a rien de plus naturel. Choupinette est notre fille et elle nous émerveille un peu plus tous les jours, douce Marie et moi. Je lui parle et elle m’ *entend*. Avant hier, elle a commencé à faire ses premières risettes. De quoi faire fondre le plus costaud des malabars…

Mac_choupinette_3

Lapalissade #3

Un nouveau-né est un être doté d’une intelligence innée extraordinaire. Ne lui manque que la parole.

Je crois bien que ce n’est pas qu’une impression. D’ailleurs, on nous le conseille à la maternité de leur causer aux nouveaux-nés, surtout à la tombée de la nuit.

Je lui cause, donc. De pleins de choses. Je lui dit tout notre amour. Mais pas seulement. Elle écoute. Pas par ses oreilles. En tout cas, pas seulement. Elle entend et comprend par le timbre de ma voix, par le contact avec ma peau, par mon regard.

Elle *sait* quand toute mon âme est tendue vers elle. Elle *sait* aussi quand j’ai la tête ailleurs. Je le sais parce que je l’entends.

J’ai lu cette semaine qu’un père apaisé aide significativement à l’affrontement de l’angoisse que représente la nuit pour un nouveau-né. J’ai aussi lu cette semaine [a posteriori donc] que le sentiment qu’avait la mère lors du travail d’accouchement présageait de plein de choses en suite de couche. Ca tombe bien, mon accompagnement [dixit douce Marie ;o)] lui a fait du bien, beaucoup de bien. Peut-on même parler de bien-être pour un accouchement ?

Be cool, be open.

UU

ps: l’absence de commentaires de ma part est seulement une manifestation de mon manque de temps, hein. ;o) C’est que le nombre de couches à changer par jour est plutôt élevé… ;o)
Encore une fois, merci INFINIMENT de votre sympathie bloguesque !

21 commentaires sur “MAC 45 : Choupinette et les lapalissades

  1. Aah la ChoUUpinette a les pieds de sa maman, oUUf !

    Hé hé.

    Cela dit, on comprend, pour le temps d’attente. Je dis « on », mais je parle pour moi, of course.

    Beaux petons, vie-passion !

    J’aime

  2. bourrique>> hmm… merci ;o)

    Marie-Danielle>> « les pieds de sa maman » ? En fait, ça dépend d’une part de l’angle de la prise de vue et d’autre part [parfois] de la vitesse d’obturation. héhé ;o)

    J’aime

  3. j’essaye de me rattraper de mon retard et je viens une nouvelle fois souhaiter à Choupinette et à ses parents tout le meilleur, tout le plus beau, tout, tout, tout…
    et merci pour ses MAC mignons !

    J’aime

  4. Que c’est joli ces petits petons encore un peu ridés !
    Peut-être suis-je vieux jeu, et malgré tout le plaisir que j’aurais à voir le minois de Choupinette, je ne mettrais pas sur internet une photo de bébé ni d’enfant !

    J’aime

  5. embrasser la plantes des pieds sur un écran ça manque de la douce moiteur de sa peau. Bien sur qu’elle te comprend, j’ai souvenance d’un bébé de la tribu qui avait du commencer sa vie en pouponière et qui est arrivée sous forme de séduisante larve, laquelle s’est épanouie en quelques jours. Mais prépares toi elle dira maman ou un son qui y ressemble avant papa

    J’aime

  6. Lapaliçade n°4 : Un quart d’heure avant sa naissance, bébé était dans le ventre de douce Marie.
    – c cédille patron ?
    – Voui, Môssieur de la Palice, le roi de l’évidence. Peut-on sauter une évidence, mon bon ? Non ! Alors qu’une palissade, oui !
    – Ben si patron, on peut sauter une évidence, aller à l’essentiel…
    – Moui, pas bête, Fernand. Bien, allons donc à l’essentiel : UUn + UUn font trois.

    J’aime

  7. YouYou, t’es sûr que tu voulais pas parler de la vitesse d’objurgation plutôt ?? (ah poUUrvUU qUUe, poUUrvUU qUUe, poUUrvUU qUUe…)

    Et, t’as vu ? Il est vraiment trop fort, ce Hrundille, pô vrê ??

    Mais, parlons des choses essentielles : je vous souhaite que les boires de la petite s’espacent rapidement et qu’elle trouve un bon rythme de sommeil-éveil, de sorte que vous retrouviez, ta Douce et toi, un bon rythme d’éveil-sommeil vous-mêmes. Mais si tu me dis trop de bêtises, je ressors ma poupée vaUUdoUU !!

    MeUUh non, tUU peUUx dormir tranqUUille, j’te ferions jamais ça !

    J’aime

  8. L’attachement, je le pense fruit d’un échange réciproque, avec étayage par les retours de l’autre, avec les interprétations au fur et à mesure des jours, du genre: un bébé sourit aux anges et le père où la mère reçoivent ce sourire et en sont super heureux, le bébé va recommencer et déclancher la même réaction: constater que cela rend ses parents heureux et le bonheur c’est tellement mieux que les parents tristes ou préoccupés, tout le monde y trouve son compte et c’est super, et cela renforce les liens! et on repart pour un tour.
    Pareil pour les vocalises, le jour où un enfant par hasard fait quelque chose qui ressemble à mamamamama ou papapapa ou babababab quand il constate la réaction de bonheur chez l’autre qui n’attend que cela, il n’a qu’une envie c’est de recommencer pour déclancher quelque chose qui ne peut qu’être bénéfique pour lui: des parents heureux! et attentifs, et fiers.

    Il se passe une construction jour après jour.

    J’aime

  9. Ca y est ! Je reviens !

    Tout se passe bien, Choupinette est un vrai petit ange. Même si je l’appelle parfois par le doux surnom de « gigot » tellement elle me fait penser à un tendre gigot d’agneau lorsqu’elle « gigote » sur sa table à langer. ;o)

    zézette>> Bizz à toi aussi. J’ai pensé à toi et ton chef hier, lorsque j’ai vu pendant mon footing un hélico décoller de notre hôpital ! ;o)

    nat>> Tu verras ses mimines sur la prochaine note !

    marie.l>> T’inquiètes, elle est toujours là Choupinette. Merci pour ton gentil commentaire ! ;o)

    Gradiva>> Un jour, faudra que je pense à te demander tes tuyaux pour chiner les futures poupées pour Choupinette !

    Fab>> Toi, tu as encore bu trpo de gin ! ;o) Viens avec ton G&T à Bazoches, j’aimerais bien goûter ton mix !

    L’oeil vagabond>> Pour l’instant, elle pourrait faire décoratrice. Elle regarde intensément tout ce qu’il y a autour d’elle ! ;o)

    feu roméo>> Merci pour ce haïku bien inspiré !

    brigetoun>> Ca va, ton écran ? ;o)
    Pour le reste, faudrait que je prenne un congé de paternité de 3 mois pour égaler douce Marie [et avoir une chance qu’elle dise Papa avant Maman]

    Myblogforyou>> Oui oui, ça sent tellement notre amour pour Choupinette ? ;o)

    professeur Hrundi>> Comme Marie Danielle, je m’incline devant ton évidence linguistique… ;o)

    Annie-Claude>> Tu prêches un convaincu, mais je suis un peu partial ;o)

    chère Marie-Danielle>> ça va bien au niveau rythme, grâce à mon congé paternité… qui finit demain.
    Au fait, j’essaie de t’envoyer plusieurs émiles sans succès. Have you got a new @ddress ?

    jean-michel berts>> Merci de ton passage… Oui oui, et je n’arrête pas de lui faire des bisous à ces petons ! ;o)

    chère Candide>> Tes commentaires sont toujours pleins de sagesse et d’intérêt ! Tu me fais penser ici à ma note suivante : finalement, la recherche du bonheur est innée d’après ce que tu écris plus haut. Plutôt rassurant pour le genre humain.

    J’aime

  10. Quelle jolie idée que ces « Mac ». Les petites mains ensuite, mais ne vous pressez pas de mettre son visage sur le Net, c’est beaucoup plus poétique ainsi.
    Votre bonheur me fait plaisir. N’oubliez pas de lui parler vietnamien chaque jour, même avec l’accent parisien …

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s